Tournoi d’hiver 2016-2017 : R5+R6

Il a fallut que la rentrée échiquéenne du CRELEL pour l’année 2017 tombe un vendredi 13. La malchance a dû s’acharner sur certains, dont votre serviteur qui a donné un cavalier sec à son valeureux adversaire Théo C. pour ne pas le nommer. Cette distraction a compromis l’harmonie de mon jeu. Mais cela était à prévoir vu le contexte particulier du vendredi 13. Mais pourquoi le 13 est-il un destructeur d’harmonie ? Les Grecs et les Romains donnent eux-aussi à ce nombre une connotation négative. Ces deux mythologies, qui comportent de grandes similitudes, associent toutes deux le chiffre 12 à la régularité et la perfection. Ainsi, il y a 12 dieux olympiens, 12 constellations, 12 signes du zodiaque, 12 heures du jour et de la nuit. Le vendredi 13 est l’opposition du chiffre 12.  Le nombre 13, qui implique d’ajouter une unité au 12 parfait, vient rompre ce cycle régulier et introduit le désordre. Détruisant l’harmonie, il est synonyme de malheur. Pour ce qui est du vendredi, il est associé aux événements malheureux puisque c’est ce jour-là, dans la Rome antique, que se déroulent généralement les exécutions des condamnés à mort. Suivez mon regard! Enfin consultons quant même les résultats de la ronde 5 du tournoi d’hiver pour constater les méfaits de ce terrible vendredi 13, ainsi que les appariements provisoires de la ronde suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *