Sixième ronde des interclubs – la D1

Pour cette première ronde de la nouvelle année, nos équipes ont le plaisir d’accueillir les clubs de Philippeville, Leuven et, surtout, Wirtzfeld.

 

Quelque peu décroché dans la lutte pour le première prix au sein de l’Elite, Wirtzfeld se pose par contre comme l’unique concurrent de notre équipe 3 pour la montée en division 2. La question se posait toutefois quant à l’ambition exacte du club germanophone.

 

Nous avons eu la réponse dès que les joueurs furent alignés: l’ogre wirtzfeldien (wirtfeldois?) avait convié six GMI, trois MI et un Maître Fide pour nos retrouvailles annuelles. Comme nous le dira Victor SCHLECK , si on veut aligner une forte équipe en division 3, il faut en aligner une également en division 1.

 

Dès 14 h 00, les pendules sont enclenchées: Pascal aux pièces blanches face à GHARAMIAN (2656 elo, +249), Alexander contre notre GMI national Luc WINANTS (2548, +155), Lennert face à POETSCH (2477, +247), Philippe “Monsieur 100 %” contre SIEBRECHT (2471, +326), Christophe contre POPOVIC (2467, +334), j’affronte HOFFMANN (2447, + 344), Gregory (Grégoire n’étant pas là, je l’appellerai Greg pour le reste de l’article sans qu’il puisse y avoir de confusion) face à HAUTOT (2408, +308) et Lionel face à GULBAS (2365, +536 !!).

 

Vous pouvez visualiser les parties sur les échiquiers en cliquant sur les notations en bas de l’article ou vous pouvez télécharger les parties de la D1 directement.

 

Un simple coup d’oeil sur les différences Elo permet de constater la montagne qui se dressait face à nous.

 

En outre, une telle épreuve attendait également l’équipe 3: Sébastien affrontait BOIDMAN (2393, +486 !), Tristan face à WINTERBERG (2295, + 460 !), Errol face à VAN DEN BERG (2189, +366), Mohammed face à COMES (2176, + 368), Richard face à LAFOSSE (2149, + 440 !) et Romain face à SCHMIDT (1983, +375).

 

Je vous avoue que, arrivant à la bourre (j’entends déjà certains dire “comme d’hab'”), je n’avais pas noté un tel déploiement de forces chez nos adversaires, si ce n’est Stéphane et Cémil aux derniers échiquiers. Ce n’est qu’après 30 minutes de jeu que je me suis dit, en observant le nom écrit par Christophe: “Popovic? Tiens, c’est pas un Grand-Maître celui-là? Ah oui, tiens! Ils ont aligné du lourd en D1. Ah… ils ont aligné du lourd en D3 aussi…”.

 

L’ouverture se déroule presque sans anicroches: une sicilienne Najdorf pour Pascal (système avec h3), un début du pion-dame où les Noirs adoptent une position du hérisson au 2è, une sorte d’Ouest-indienne sans é6 pour Lennert, un gambit dame refusé avec un rapide Ch5 pour Philippe, une…, euh…, un rapide Ch5?

 

Bon, je suppose que Philippe sait ce qu’il fait, c’est l’homme en forme de ce début de saison avec un score parfait face à quelques pointures (Memeti, Grecuccio, LeQuang).

 

Christophe affronte une est-indienne, c’est une semi-slave pour moi, Greg a choisi d’amener son adversaire sur le terrain londonien avec son système Ff4, tandis que Lio doit faire face à un sacrifice de pion (g2-g4) contre sa défense philidor.

 

Après une- deux heures de jeu, les positions restent difficiles à évaluer, mais on peut affirmer que nos joueurs se défendent bien.

 

La position de Philippe est difficile à jouer et probablement perdante. Il s’avère que Ch5 est une distraction, une confusion de variante. Pour éviter de souffrir, Philippe adopte le stonewall, mais le plan adverse contre directement cette tentative de barricade via h3-g4. Notre coéquipier sacrifie alors un pion pour tenter de trouver du contre-jeu face au GMI.

 

La position de Christophe n’a pas énormément évoluée et il a déjà un avantage de 45-50 minutes à la pendule. Cela se présente donc assez bien.

 

Au 6è, les Blancs tentent d’étouffer stratégiquement leur adversaire en recherchant la poussée b2-b4 ou en positionnant une pièce en ç5, ce qui aurait pour effet de restreindre fortement, voire définitivement le Fb7. Le plan noir est de parvenir à pousser ç6-ç5, manœuvre qui devrait permettre d’égaliser.

 

C’est la position de Greg qui semble la plus prometteuse: les Noirs tentent leur chance en avançant le pion “é” acceptant les soucis éventuels que pourraient leur causer leu pion “d”. Greg en profite pour s’infiltrer à l’aile-dame via les cases blanches et mettre les Noirs sous pression (Fa6).

 

Au dernier échiquier, Lio tente de trouver la meilleure disposition défensive face au déploiement des forces adversaires. La tâche se révèle ardue face à un attaquant de la trempe de Cémil.

 

En 3D, mon attention a surtout été attirée par les trois premiers échiquiers.

 

Si l’ouverture de Tristan est loin d’être un succès et ne lui laisse que la tâche ingrate de trouver à chaque fois le meilleur coup pour tenir la position, Errol a une position intéressante et ne s’en laisse pas compter face à son adversaire nettement mieux coté.

 

La palme revient toutefois à Sébastien qui, face à un MI chevronné, dispose déjà d’un avantage matériel, à savoir une qualité pour un pion. S’agissait-il d’un sacrifice réfuté ou d’une perte de matériel, je n’en sais rien, mais ce qui m’a alors marqué était la différence d’attitude chez les deux joueurs: un léger tremblement des mains du joueur noir face à l’assurance des coups blancs. La partie est toutefois loin d’être terminée et la moindre faute pourrait se payer cash face à un tel adversaire.

 

Après trois heures de jeu, Christophe est contraint à l’abandon. Il ne reste que 20 minutes à son adversaire, mais celui-ci a mis à profit le temps écoulé pour faire exploser la position blanche via un sacrifice de qualité en ç3. Dès lors, les Noirs n’ont plus laissé la moindre chance à notre joueur, même si ce dernier a encore tenté de brouiller les cartes en sacrifiant sa Dame.

 

Sur les deux premiers échiquiers, les positions restent égales, mais Pascal ne se sent pas à l’aise, ce qui est très mauvais signe.

 

A noter le semblant de symétrie dans la partie d’Alexander (Dame, Fous et Cavaliers), cf. 22.Da1.

 

Lennert a loupé la variante qui lui aurait laissé un petit (24. Fa6), la pression monte contre son petit roque et particulièrement contre le pion “f2”. Le Roi adversaire semble bien à l’abri du côté dame.

 

Philippe a essayé de compliquer la situation au maximum, arrivant même à une position dans laquelle les Blancs ont des pions triplés et des pions doublés (14.bxç3). Néanmoins, les chances de survie semblent réduites.

 

Au 6è, la stratégie blanche ne semble pas payer et les Noirs se rapprochent, via échanges de pièces, de leur objectif: pousser leur pion “ç” jusqu’à la moitié de l’échiquier.

 

Greg n’a pas osé prendre le pion “d5” adverse et a adopté une stratégie moins matérialiste. Il semble pourtant qu’il s’agissait de la meilleure option pour les Blancs, même s’il semble suicidaire d’accepter l’arrivée de Dame, deux Cavaliers et une Tour sur son roque alors que notre propre Dame est exilée en a2. Son approche positionnelle lui permet néanmoins de conserver l’avantage.

 

La position de Lio est malheureusement désespérée suite au sacrifice d’un cavalier blanc en g6 (14.Cxg6). Les Blancs se permettent même de ne pas toujours jouer le meilleur coup, contrairement à Lio qui se démène pour survivre. Toutefois, les lignes s’ouvrent trop vite sur le monarque noir alors que le Fç8 et la Ta8 sont toujours endormis sur leurs cases initiales. Le joli 21. Th5 termine la partie.

 

A l’approche du zeitnot, les choses se clarifient, mais pas à notre avantage.

 

Pascal oublie le coup 22…hxg3 pour son adversaire et sa position se désagrège à chaque coup jusqu’à l’abandon.

 

Lennert commet une erreur (28. Tfd1) et doit affronter un couple Dame et Cavalier qui fait des ravages. Finalement, les Blancs se font mater au 46è coup par Cg2 !

 

La nulle est scellée au 6è échiquier.

 

Philippe doit finalement baisser pavillon peu avant le 40è coup après une persévérance qui mérite d’être saluée.

 

Il ne reste que les parties d’Alexander et de Greg.

 

La première a évolué vers une finale Dame et Fou où le seul déséquilibre reste la structure de pions.

 

Dans la seconde, Greg a laissé son adversaire échanger les Tours sur la colonne « a » relâchant la pression contre le pion « d ». Il conserve toutefois un léger avantage et joue une très bonne finale compte tenu du peu de temps qui lui reste.

Un moment clé se présente au 34è coup : Greg peut jouer Th7 qui est suffisant pour obtenir la nulle via répétition de coups (34…Rg6 35. Té7 Rf6 36. Th7 etc.). En manque de temps et face à un adversaire beaucoup plus fort sur papier, peu d’entre nous songerait à jouer une autre variante. Greg en veut davantage et tente sa seule chance de gain en poussant encore son pion « h ». Cependant, il loupe un gain dès le coup suivant par 35. Cé5 ! (coup découvert par notre ami de silice et passé inaperçu lors de l’analyse post-mortem) et doit se contenter de la nulle quelques coups plus tard.

 

Il reste finalement la partie d’Alexander.Comme présumé, le GMI tente sa chance jusqu’au bout et la partie se termine au 76è coup sur un pat !

 

Un de nos joueurs a également joué une longue partie, mais avec un résultat positif. En effet, Sébastien crée la sensation du jour en empochant l’entièreté de l’enjeu face à Boidman, Maître International à près de 2400 elo !

 

Par contre, Tristan s’est finalement incliné (en se défendant toutefois mieux qu’un GMI selon son adversaire), tout comme Errol.

 

Comme l’écrira notre ami Fred : “Beaucoup de beaux résultats (majoritairement individuels hélas) dans cette ronde 6 des ICFRBE…“.

 

Quelques belles parties et de l’expérience engrangée pour beaucoup d’entre nous.

[pgn]
[Event “CRELEL – Wirtzfeld”]
[Site “?”]
[Date “2015.01.11”]
[Round “6.1”]
[White “Vandevoort, Pascal”]
[Black “Gharamian, Tigran”]
[Result “0-1”]
[ECO “B90”]
[WhiteElo “2375”]
[BlackElo “2650”]
[Annotator “Gaëtan”]
[PlyCount “54”]
[EventDate “2014.09.28”]

1. e4 c5 2. Nc3 d6 3. Nf3 a6 4. d4 cxd4 5. Nxd4 Nf6 6. h3 e5 7. Nde2 h5 8. Bg5
Be7 9. g3 Nbd7 10. Bg2 b5 11. a4 b4 12. Nd5 Bb7 13. Bxf6 Nxf6 14. a5 Nxd5 15.
exd5 Rb8 16. O-O O-O 17. Nc1 h4 18. Nd3 Bc8 19. Ra4 Bd7 20. Rxb4 Qxa5 21. Qa1
Qc7 22. Qxa6 hxg3 23. c3 {[pgndiagram] }(23. fxg3 Rxb4 24. Nxb4 Qc5+ 25. Kh1 Qxb4) 23… gxf2+
24. Rxf2 Rxb4 25. Nxb4 Qc5 26. Nc6 Bh4 27. Qe2 Ra8 0-1
[/pgn]
[pgn]
[Event “Wirtzfeld – CRELEL “]
[Site “?”]
[Date “2015.01.11”]
[Round “6.2”]
[White “Winants, Luc”]
[Black “Alienkin, Aleksander”]
[Result “1/2-1/2”]
[ECO “A48”]
[WhiteElo “2562”]
[BlackElo “2394”]
[Annotator “Gaëtan”]
[PlyCount “151”]
[EventDate “2015.??.??”]
[SourceDate “2015.01.11”]

1. d4 Nf6 2. Nf3 c5 3. e3 g6 4. dxc5 Qa5+ 5. Bd2 Qxc5 6. c4 Bg7 7. Bc3 O-O 8.
Nbd2 d6 9. Be2 b6 10. O-O Bb7 11. b4 Qc7 12. Qb3 Nbd7 13. Rac1 Rac8 14. Qb2 Qb8
15. Rfe1 Qa8 16. Bf1 Rfd8 17. h3 Bh6 18. Qb3 Bg7 19. a3 Rc7 20. Bb2 Rdc8 21.
Qa2 a6 22. Qa1 {[%csl Ya1,Ya8,Rb2,Rb7,Gd2,Gd7,Gf3,Gf6] une jolie symétrie [pgndiagram] } Bh6
23. Nh2 d5 24. cxd5 Rxc1 25. Rxc1 Rxc1 26. Qxc1 Nxd5 27. Ng4 Bg7 28. Bxg7 Kxg7
29. Qb2+ N5f6 30. Qd4 b5 31. Nb3 Bd5 32. Nxf6 exf6 33. Nd2 Qc6 34. f4 Nb6 35.
g4 Kg8 36. h4 Qe6 37. Be2 Nc4 38. Nxc4 Bxc4 39. Bf3 Qe7 40. Kf2 a5 41. Qc3 axb4
42. Qxb4 Qd7 43. Qc3 Qe6 44. Qd4 Qa6 45. Qc3 Qe6 46. Kg3 h6 47. Qd4 Qa6 48. Qc5
Qa5 49. Qb4 Qa6 50. Kf2 Qe6 51. Qc5 Qa6 52. Qb4 Qe6 53. Qc3 g5 54. hxg5 hxg5
55. Qd4 gxf4 56. exf4 Qa6 57. g5 fxg5 58. Qd8+ Kg7 59. Qxg5+ Kh8 60. Qe5+ Kg8
61. Kg3 Qg6+ 62. Qg5 Qxg5+ 63. fxg5 f6 64. Kf4 fxg5+ 65. Kxg5 Kf7 66. Kf5 Ke7
67. Ke5 Kd7 68. Bd5 Bxd5 69. Kxd5 Kc7 70. Kc5 Kb7 71. Kxb5 Ka7 72. a4 Kb7 73.
a5 Ka7 74. a6 Kb8 75. Kb6 Ka8 76. a7 1/2-1/2
[/pgn]
[pgn]
[Event “CRELEL – Wirtzfeld”]
[Site “?”]
[Date “2015.01.11”]
[Round “6.3”]
[White “Lenaerts, Lennert”]
[Black “Poetsch, Hagen”]
[Result “0-1”]
[ECO “A50”]
[WhiteElo “2201”]
[BlackElo “2500”]
[Annotator “Gaëtan”]
[PlyCount “92”]
[EventDate “2014.09.28”]

1. d4 Nf6 2. c4 b6 3. Nc3 Bb7 4. Qc2 d5 5. cxd5 Nxd5 6. e4 Nxc3 7. bxc3 e5 8.
Nf3 exd4 9. Bc4 Nc6 10. O-O d3 11. Bxd3 Qe7 12. e5 O-O-O 13. Re1 h6 14. Bf4 g5
15. Bg3 Kb8 16. e6 fxe6 17. Bc4 Qc5 18. Bxe6 Bd6 19. Bf5 Rhf8 20. Be4 g4 21.
Nh4 Bxg3 22. hxg3 Ne5 23. Bxb7 Nd3 {[%csl Rf2][%cal Gd3f2,Gf8f2,Gc5f2]} 24. Re2 {[pgndiagram] }
(24. Ba6 {était la meilleure option selon l’ordi }) 24… Kxb7 25. Rf1 Rf6 26.
Rd2 Rfd6 27. Kh2 Qe5 28. Rfd1 Nxf2 29. Rxd6 Rxd6 30. Rxd6 Qe1 31. Rd1 Nxd1 {
[%csl Gd1,Ge1,Rh2]} 32. Qf5 Nxc3 33. Qxg4 Qe4 34. Qg8 Nd5 35. Qg7 Ne3 36. Qf7
a5 37. Nf3 Ng4+ 38. Kh3 Nf2+ 39. Kh2 Ng4+ 40. Kh3 Nf2+ 41. Kh2 Qb1 42. Qd5+ Ka7
43. g4 Nxg4+ 44. Kg3 Ne3 45. Qe5 Qg6+ 46. Kf4 Nxg2# 0-1
[/pgn]
[pgn]
[Event “Wirtzfeld – CRELEL “]
[Site “?”]
[Date “2015.01.11”]
[Round “6.4”]
[White “Siebrecht, Sebastian”]
[Black “De Gueldre, Philippe”]
[Result “1-0”]
[ECO “D37”]
[WhiteElo “2457”]
[BlackElo “2175”]
[Annotator “Gaëtan”]
[PlyCount “73”]
[EventDate “2015.??.??”]
[SourceDate “2015.01.11”]

1. c4 Nf6 2. Nf3 e6 3. Nc3 d5 4. d4 Be7 5. Bf4 O-O 6. e3 Nh5 7. Be5 c6 8. h3 f5
{[%csl Yc6,Yd5,Ye6,Yf5]} 9. g4 Nf6 10. gxf5 Ne4 11. Rg1 Bf6 12. fxe6 Bxe5 13.
dxe5 Nxc3 14. bxc3 {[%csl Gc3,Gc4,Ge3,Ge5,Ge6]} Bxe6 {[pgndiagram] } 15. Ng5 Qe7 16. Nxe6 Qxe6
17. cxd5 cxd5 18. Bg2 Rd8 19. f4 Nc6 20. Qg4 Qf7 21. Rd1 Ne7 22. Kf2 Nf5 23.
Rd2 Rac8 24. Rgd1 h5 25. Qg5 Ne7 26. Rd3 d4 27. Rxd4 Rxd4 28. Rxd4 Qxa2+ 29.
Kg1 Qb1+ 30. Kh2 Nf5 31. Rd7 Rxc3 32. Qxh5 Nh6 33. Qg5 Nf7 34. Qg4 Rd3 35. Rxb7
Qe1 36. Rxf7 Kxf7 37. Qf5+ 1-0
[/pgn]
[pgn]
[Event “CRELEL – Wirtzfeld”]
[Site “?”]
[Date “2015.01.11”]
[Round “6.5”]
[White “Gillain, Christophe”]
[Black “Popovic, Petar”]
[Result “0-1”]
[ECO “E94”]
[WhiteElo “2125”]
[BlackElo “2461”]
[Annotator “Gaëtan”]
[PlyCount “46”]
[EventDate “2014.09.28”]

1. d4 Nf6 2. c4 g6 3. Nc3 Bg7 4. e4 d6 5. Nf3 O-O 6. Be2 e5 7. O-O c6 8. d5 Na6
9. Ne1 Bd7 10. Nd3 Qe7 11. b4 cxd5 12. cxd5 Rfc8 13. Bb2 Rxc3 {[%cal Gf6e4,
Ga6c7,Gc7d5]} 14. Bxc3 Nxe4 15. Bb2 Nc7 16. Re1 Nxd5 17. Bf3 Ndc3 {[pgndiagram] } {[%csl Gc3,
Ge4]} 18. Bxc3 Nxc3 19. Qc2 Rc8 20. Bxb7 Ba4 21. Qxa4 Nxa4 22. Bxc8 e4 23. Rac1
Bc3 0-1
[/pgn]
[pgn]
[Event “Wirtzfeld – CRELEL “]
[Site “?”]
[Date “2015.01.11”]
[Round “6.6”]
[White “Hoffmann, Michael”]
[Black “Didderen, Gaetan”]
[Result “1/2-1/2”]
[ECO “D47”]
[WhiteElo “2471”]
[BlackElo “2116”]
[Annotator “Gaëtan”]
[PlyCount “64”]
[EventDate “2015.??.??”]
[SourceDate “2015.01.11”]

1. d4 d5 2. c4 c6 3. Nc3 Nf6 4. e3 e6 5. Nf3 Nbd7 6. Bd3 dxc4 7. Bxc4 b5 8. Bd3
Bd6 9. O-O O-O 10. Bd2 Bb7 11. Rc1 Rc8 12. a3 {[pgndiagram] }{[%csl Rb7][%cal Gb2b4,Gc3e4,
Ge4c5]} a5 13. Ng5 b4 14. Nce4 Be7 15. axb4 axb4 16. Nxf6+ Nxf6 17. Qc2 h6 18.
Nh7 Nxh7 19. Bxh7+ Kh8 20. Be4 Qb6 21. Qb3 c5 22. dxc5 Bxc5 23. Bxb7 Qxb7 24.
Rc4 Be7 25. Rfc1 Rxc4 26. Qxc4 Rd8 27. Be1 Kg8 28. Kf1 h5 29. h3 g6 30. Qc7
Qxc7 31. Rxc7 Bf6 32. Bxb4 Bxb2 1/2-1/2
[/pgn]
[pgn]
[Event “CRELEL – Wirtzfeld”]
[Site “?”]
[Date “2015.01.11”]
[Round “6.7”]
[White “Pirard, Grégory”]
[Black “Hautot, Stéphane”]
[Result “1/2-1/2”]
[ECO “D02”]
[WhiteElo “2106”]
[BlackElo “2415”]
[Annotator “Gaëtan”]
[PlyCount “80”]
[EventDate “2014.09.28”]

1. d4 Nf6 2. Nf3 e6 3. Bf4 Be7 4. e3 O-O 5. Bd3 c5 6. c3 Nc6 7. h3 b6 8. O-O
Bb7 9. Nbd2 d5 10. Qe2 Bd6 11. Bxd6 Qxd6 12. dxc5 Qxc5 13. Ba6 {[%csl Ya6,Yb7,
Yc6]} Bxa6 14. Qxa6 e5 15. Rfd1 e4 {[%csl Yd5]} 16. Ne1 Ne5 17. Nb3 Qe7 18. Nd4
Rfd8 19. a4 Nfd7 20. Qb7 Qg5 21. b4 (21. Qxd5 Nc5 22. Qa2 Rd6 {[%cal Gd6g6]}
23. b4 Ncd7 24. Nb5 Rg6 25. Qd5 Nf3+ 26. Kf1) 21… Nf8 22. a5 Qf6 23. axb6
Qxb6 24. Qxb6 axb6 25. Nb5 (25. Rxa8 Rxa8 26. Nf5 {[pgndiagram] }{était meilleur}) 25… Rxa1
26. Rxa1 Ne6 27. f4 exf3 28. gxf3 Nc4 29. Kf2 f5 30. Nd3 Kf7 31. Ra7+ Kf6 32.
h4 h6 33. f4 g5 34. h5 {le seul coup pour conserver l’avantage} Ng7 $2 35.
fxg5+ (35. Ne5 {était gagnant, mais comment le voir en extrême zeitnot?}) 35…
hxg5 36. h6 Ne6 37. Nd4 Rh8 38. Nxe6 Kxe6 39. h7 Kf6 40. b5 Kg6 1/2-1/2
[/pgn]
[pgn]
[Event “Wirtzfeld – CRELEL “]
[Site “?”]
[Date “2015.01.11”]
[Round “6.8”]
[White “Gulbas, Cemil”]
[Black “Jognery, Lionel”]
[Result “1-0”]
[ECO “C41”]
[WhiteElo “2356”]
[BlackElo “1840”]
[Annotator “Gaëtan”]
[PlyCount “42”]
[EventDate “2015.??.??”]
[SourceDate “2015.01.11”]

1. e4 e5 2. Nf3 d6 3. d4 Nf6 4. Nc3 Nbd7 5. g4 {[pgndiagram] } Nxg4 6. Rg1 Ngf6 7. Bc4 exd4 (
7… h6) 8. Qxd4 g6 $6 (8… c6) 9. Bg5 Bg7 10. O-O-O O-O 11. e5 dxe5 12. Nxe5
c6 13. Qh4 Qa5 14. Nxg6 {[pgndiagram] } hxg6 15. Bxf6 Qf5 16. Bxg7 Kxg7 17. Rg5 Qf3 18. Be2 Qf6
19. Ne4 Qe6 20. Rd6 Qxa2 21. Rh5 Qa1+ 1-0
[/pgn]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *