CRELEL 1 – ROCHADE 1 – IN division1 – ronde 8 – 8 février 2015

Deuxième ronde de l’année à domicile et deuxième club germanophone, le KSK Rochade.

Le club eupenois possédant une liste de forces impressionnante (Shirov, Negi, L’Ami, Rausis, Vaganian, Chuchelov, etc. pour ne citer que les plus connus), il est décidé d’aligner une équipe raisonnable et de tenter notre chance face à des joueurs qui seront de toute façon plus forts que nous.

Pascal occupe naturellement le premier échiquier contre le GMI BERELOWITSCH (2505, + 98, 11è de la liste de forces de Rochade). Suivent Stef SOORS, visiblement bien remis de sa simultanée de vendredi disputée donc 36 jeunes du club, contre le GMI KOVALEV (2500, +95), Alexander contre le GMI FEYGIN (2474, + 81), Lennert contre le MI FIEBIG (2374, +144), Philippe contre le MI SONNTAG (2372, +227), Grégoire contre COENEN (2309, +174 – à noter que son dernier elo fide s’élève à 2404!), j’affronte MEESSEN (2270, +167) et Grégory contre HUESMANN (2196, +96).

Rien de particulier à noter pour le début des parties: une française Winawer avec Fa5, une Caro-Khan, un début du pion-dame, une ouverture des 4 cavaliers, une Italienne, une Scandinave, une Défense Alekhine et une autre Caro-Khan. Il est donc pratiquement impossible de copier sur ses voisins.

A l’approche de l’heure de jeu, une nulle est déjà scellée: Philippe, tel un poisson rouge dans son bocal, après avoir tourné et retourné la proposition dans tous les sens, s’étant souvenu de la force du joueur noir et constatant le caractère équilibré de la position, a accepté la proposition de son adversaire. Un bon résultat vu la différence elo.

Autre fait intéressant: hormis Stef, nous avons déjà tous un gros retard à la pendule, de 10 à 20 minutes. Cela jouera un rôle primordial pour la suite des événements.

La partie de Pascal se déroule bien: les Blancs sont très légèrement mieux au 15è coup. Preuve en est la nervosité du GMI qui sollicitera l’intervention de l’arbitre présent, arguant que Pascal s’était absenté de l’échiquier depuis un long moment.

Une attitude qui démontre, selon moi, la situation désagréable dans laquelle se trouve maintenant la plupart des joueurs professionnels face à la crainte de tricherie, soit organisée, soit via programmes informatiques.

Le joueur sera d’ailleurs rappelé par l’arbitre un peu plus tard pour qu’il lui soit précisé que Pascal était seulement en train d’oxygéner ses poumons à l’aide de nicotine et de goudron. Il acceptera l’explication avec le sourire.

Stef est donc le seul à être mieux au temps. Beaucoup mieux même puisqu’il a près de 50 minutes d’avance sur son adversaire.

Pourtant, cet avantage commence à fondre lorsque le pion « d » franchit la frontière, tandis que les Noirs ont encore leur Roi en d7.

A la table 3, rien de particulier à signaler: Alexander joue selon son style, à savoir solidement.

Lennert affronte la variante “Kramnik” dans l’ouverture des 4 cavaliers (10.h3 au lieu de 10. Fg5). Ce petit coup de pion n’a l’air de rien, mais contient pas mal de venin face à un adversaire qui n’y est pas préparé. Dès le 13è coup, les Blancs disposent d’un petit avantage.

Grégoire joue sa Scandinave favorite et une position pour le moins particulière apparaît bientôt sur l’échiquier puisque les Noirs décident de garder leur Roi au centre et de pousser g7-g5, à l’assaut du roque blanc affaibli par la poussée h2-h3.

Mon adversaire, fervent adepte de la défense Française, craignant probablement une préparation maison, a décidé d’orienter le jeu vers la défense Alekhine. En soi, ce n’est pas un mauvais choix puisque je n’ai jamais pris le temps d’étudier cette ouverture (plus solide qu’elle n’en a l’air d’ailleurs).
Je décide de jouer une position égale et légèrement plus agréable en renonçant à mon pion avancé, mais en établissant deux pions au centre ç4-d4 et disposant de la sorte d’un avantage d’espace.

Grégory joue donc une Caro-Khan et son adversaire emploie une variante qui ne paie pas de mine, mais qui peut se révéler dévastatrice si on ne sait pas comment réagir du côté noir. Cette variante d’échange présente des similitudes avec celle de la défense française, mais à une tendance nettement moins “égalisante”.

Greg se rend d’ailleurs rapidement compte que, tout comme des assiettes en plastique conviennent davantage que des assiettes en carton pour un repas, il aurait été préférable de sortir son Fç8 avant d’établir un mur sur cases blanches.

A l’approche de la troisième heure de jeu, les choses se décantent quelque peu.

Pascal n’a pu conserver le très léger avantage qu’il possédait et a accepté la proposition de nulle dans une finale de Fous de couleurs opposées et Tours, à matériel égal.

Stef a pris le pion d5 de son adversaire, mais pas de la bonne façon (Cxd5) et doit lutter pour conserver l’équilibre. Il passe visiblement tout près de la correctionnelle au 24è coup (Fxh6 au lieu de Cxg7), mais ne peut de toute façon empêcher sa position de s’écrouler. Il compte trois pions de moins au 30è coup, mais jouant pour son équipe, continue à chercher les coups les plus à même à poser des problèmes aux Blancs.

La position d’Alexander reste solide, mais son adversaire dispose des deux Fous et de pièces légèrement plus actives. Les Blancs tentent d’échanger un maximum de pièces en espérant que le matériel noir restant sera insuffisant pour clamer un avantage sérieux.

Lennert a créé une batterie Fou+Dame sur la diagonale h1-a8, espérant donner des sueurs froides au monarque blanc. Néanmoins, via Ff1, les Blancs assurent une protection suffisante à leur souverain et commencent à déployer leurs pièces de façon plus menaçante.

Notre jeune équipier tente de trouver du contre-jeu, mais en demande trop à sa position et se retrouve rapidement avec trois pions de moins.

Grégoire n’a pas poursuivi son idée et laissé son pion en g5 plutôt que de provoquer son adversaire en continuant à pousser son pion “g”. Craignant probablement que son pion “f7” soit mis sous pression, il a imaginé une disposition originale: g5-h6-Th7.

Toutefois, en choisissant de ne pas jouer é7-é6 plus tôt dans la partie, les Noirs sont contraints de garder leur Roi sur sa case initiale, créant ainsi plusieurs motifs d’attaque pour les Blancs dont les pièces sont harmonieusement placées.

Ceux-ci ne laissent d’ailleurs pas passer l’occasion de créer des brèches dans la position noire en jouant 13.a3!

Ma position est équilibrée: j’initie un mouvement de Cavalier intéressant (Cf3-h2-g4) afin de mettre davantage de pression sur le pion “d5”, notamment via Ff3. Mon adversaire est obligé de jouer h7-h5 ce que j’estimais, à tort, affaiblissant.

Greg résiste, prouve qu’il existe, mais les Blancs ont tout le jeu et peuvent même se permettre le péché de ne pas jouer les coups d’attaque les plus corrects (notamment en ne reprenant jamais en é5 avec leur pion “d”).

Le zeitnot va s’avèrer fatal ou salvateur.

Stef est complètement foutu: son adversaire a sacrifié une pièce pour quatre pions, dont trois passés liés à l’aile-roi. Le pion “h” est d’ailleurs très avancé et, vu le matériel réduit, il va être difficile à arrêter. Mais au 39è coup, les Blancs oublient que leur Roi est dans un réseau de mat et plante leur Tour derrière leur pion “h” passé. En répliquant 39…Fd2, Stef s’assure de récupérer le fuyard.
La nulle est conclue peu de temps après. Zeitnot salvateur.

La partie d’Alexander s’achève sur un perpétuel au 37è coup.

Lennert tente tout ce qu’il peut, il entreprend d’amener toutes ses pièces en face du Roi ennemi, n’hésite pas à sacrifier pour tenter de brouiller les cartes dans le zeitnot, mais son adversaire ne craque pas, empoche les pions et les pièces avant de contraindre le joueur noir à l’abandon au 38è coup.

Le zeitnot le plus impressionnant est celui dans lequel se trouve Grégoire: il ne dispose que de quelques petites minutes pour jouer plus de 15 coups, dans une position très complexe. Alors qu’il semble revenir dans la partie, il gaffe véritablement (26… Rf8), perd sa Dame et la partie peu de temps après. Zeitnot fatal.

Au 7è, ma position s’est dégradée. Obnubilé par une possibilité d’attaque sur la colonne “h”, je rejette le gain d’un pion, mais analyse mal les conséquences de ce choix: les Noirs parviennent à échanger les Dames dans une position où les faiblesses blanches sont les seules importantes. Zeitnot fatal?

Etrangement, mon adversaire, plutôt que de m’achever, joue faiblement et, non seulement, me laisse revenir dans la partie (37…Tf8 au lieu de 37…g6! et surtout 38…Cf3 au lieu de 38…Cf6!), mais je dispose même d’un avantage conséquent.

La tension est évidente quand mon adversaire s’énerve contre l’arbitre de la rencontre une fois mon temps écoulé, lui demandant à quoi il peut bien servir s’il n’est même pas présent pour noter les coups durant le zeitnot.

Je m’interroge aussi sur le rôle de l’arbitre, au demeurant très sympathique, qui n’a même pas assisté à la reconstitution de la partie, mais s’est limité à me demander si 40 coups avaient été joués et à remettre ma pendule en marche… Zeitnot salvateur?

Au dernier échiquier, Greg a lui-même affaibli sa position en poussant son pion “f” et ne peut plus contenir les assauts blancs. L’attaque passe et Greg est contraint à l’abandon peu avant le 40è coup. Zeitnot fatal.

Le match est plié, mais il reste une partie avec une finale intéressante: Tour, Four et un pion de plus contre Tour, Cavalier.

Le premier moment important de cette finale se présente dès le 41è coup noir. Lorsque je prends le pion g6 avec échec, je suis persuadé que les Noirs vont déplacer leur Roi vers le centre (ne faut-il pas activer et centraliser le Roi en finale?) et prévoit donc de retirer ma Tour sur la colonne “g”.

Pourtant, mon adversaire joua 41… Rh7. Persuadé qu’il s’agissait d’une imprécision, je joue rapidement Tg1, pensant que le Roi est alors coupé du reste de l’échiquier.

C’est la première erreur importante dans cette finale et ce pour deux raisons: tout d’abord, il sera, à terme, impossible d’empêcher l’activation du monarque ennemi au risque de garder bêtement ma Tour inactive sur la colonne “g”, ensuite, l’activité des pièces est primordiale et 42. Té6! devait donc être joué (la faiblesse en é3 ne peut plus être attaquée, le Fou de cases blanches sera bientôt supérieur au Cavalier noir via Fg2 et le Roi noir reste loin du théâtre des opérations).

La partie va encore durer près de deux heures. De longues minutes durant lesquelles le doute va peu à peu s’insinuer en moi avant que je ne décide finalement de jouer le tout pour le tout.

Mon jeu imprécis n’aurait dû m’apporter que la nullité (cf. l’analyse de la finale ci-dessous), mais mon adversaire se trompe lorsqu’il établit la position de Lucena: il promeut son pion “g” juste avant moi, mais cela ne porte pas à conséquence et la finale de Dames qui s’ensuit est gagnante pour les Blancs.

Je parviens à mater le Roi noir alors qu’il ne reste que quelques secondes à mon adversaire et guère plus à ma pendule.

La fin est nettement moins amusante que la partie puisque mon adversaire, très en colère, refusera même de me serrer la main. Il est arrivé à tout le monde de perdre une partie gagnée ou nulle contre un joueur moins bien classé, mais cela ne justifie pas, à mon sens, une telle attitude. Je pense qu’on ferait la morale à un enfant s’il agissait ainsi.

Quoi qu’il en soit, nous perdons ce match où la pendule aura joué un rôle important.

A bientôt pour un autre compte-rendu… d’une victoire de préférence 🙂

 
[pgn]
[Event “CRELEL – Rochade”]
[Site “?”]
[Date “2015.02.08”]
[Round “8.1”]
[White “Vandevoort, Pascal”]
[Black “Berelowitsch, Alexander”]
[Result “1/2-1/2”]
[ECO “C18”]
[WhiteElo “2407”]
[BlackElo “2505”]
[PlyCount “52”]
[EventDate “2015.02.08”]
[SourceDate “2011.10.09”]

1. e4 e6 2. d4 d5 3. Nc3 Bb4 4. e5 c5 5. a3 Ba5 6. b4 cxd4 7. Qg4 Kf8 8. Nb5
Bb6 9. Nf3 Nc6 10. Bb2 f6 11. Nbxd4 Nxe5 12. Nxe5 fxe5 13. Nxe6+ Bxe6 14. Qxe6
Qf6 15. Qxf6+ gxf6 16. c4 Ne7 17. cxd5 Rc8 18. Bd3 Nxd5 19. Be4 Nf4 20. Rc1 Ke7
21. g3 Nh3 22. Bf5 Rxc1+ 23. Bxc1 Ng5 24. Bxg5 fxg5 25. Ke2 Rf8 26. g4 h5
1/2-1/2
[/pgn]
[pgn]
[Event “Rochade – CRELEL “]
[Site “?”]
[Date “2015.02.08”]
[Round “8.2”]
[White “Kovalev, Andrei”]
[Black “Soors, Stef”]
[Result “1/2-1/2”]
[ECO “B19”]
[WhiteElo “2500”]
[BlackElo “2405”]
[PlyCount “89”]
[EventDate “2015.02.08”]
[SourceDate “2011.10.09”]

1. e4 c6 2. d4 d5 3. Nd2 dxe4 4. Nxe4 Bf5 5. Ng3 Bg6 6. h4 h6 7. Nf3 Nd7 8. h5
Bh7 9. Bd3 Bxd3 10. Qxd3 e6 11. Bd2 Ngf6 12. O-O-O Be7 13. Kb1 Qb6 14. c4 a5
15. Qe2 a4 16. Bc1 a3 17. b3 Qa6 18. Ne5 b5 19. Nxd7 Kxd7 20. d5 cxd5 21. cxd5
exd5 22. Nf5 Bd6 23. Qf3 Qc6 24. Nxg7 Ne4 25. Qxf7+ Kc8 26. Rh3 Rf8 27. Qxd5
Ra6 28. Nf5 Bb4 29. Rf3 Kb7 30. Bxh6 Rc8 (30… Nc3+ 31. Rxc3 Qxd5 32. Rxd5
Rxh6 33. Rc1 Rxh5 34. g4) 31. Bf4 Ka8 32. h6 (32. g4) 32… Qxd5 33. Rxd5 Rac6
34. Nd4 Nc3+ 35. Rxc3 Rxc3 36. Nxb5 (36. h7 Rh8 37. Rd7) 36… Rc2 37. Nc7+
R8xc7 38. Bxc7 Rxc7 39. Rh5 (39. g4 Rh7 40. g5) 39… Bd2 40. Rh1 Rh7 41. Kc2
Bxh6 42. b4 Rc7+ 43. Kb3 Bc1 44. Rd1 Kb7 45. g3 1/2-1/2
[/pgn]
[pgn]
[Event “CRELEL – Rochade”]
[Site “?”]
[Date “2015.02.08”]
[Round “8.3”]
[White “Alienkin, Aleksander”]
[Black “Feygin, Michael”]
[Result “1/2-1/2”]
[ECO “D30”]
[WhiteElo “2393”]
[BlackElo “2474”]
[PlyCount “73”]
[EventDate “2015.02.08”]
[SourceDate “2011.10.09”]

1. d4 e6 2. Nf3 c5 3. g3 cxd4 4. Nxd4 d5 5. Bg2 Nf6 6. O-O Be7 7. c4 O-O 8.
cxd5 exd5 9. b3 Nc6 10. Bb2 Bg4 11. h3 Be6 12. Nd2 Qb6 13. e3 Rac8 14. Qe2 Rfe8
15. Rfc1 Bd7 16. Kh2 Bd8 17. N2f3 Ne4 18. Nxc6 bxc6 19. Ne5 Be6 20. Bxe4 dxe4
21. Nc4 Qb5 22. Qf1 Bc7 23. Rd1 Rcd8 24. Rxd8 Rxd8 25. Rd1 Rxd1 26. Qxd1 Qf5
27. Kg1 Qxh3 28. Qd4 Qg4 29. Qxa7 Qd1+ 30. Kh2 Qh5+ 31. Kg1 Qd1+ 32. Kh2 Bxg3+
33. fxg3 Qe2+ 34. Kg1 Qe1+ 35. Kg2 Qe2+ 36. Kg1 Qe1+ 37. Kg2 1/2-1/2
[/pgn]
[pgn]
[Event “Rochade – CRELEL “]
[Site “?”]
[Date “2015.02.08”]
[Round “8.4”]
[White “Fiebig, Thomas”]
[Black “Leenaerts, Lennert”]
[Result “1-0”]
[ECO “C47”]
[WhiteElo “2374”]
[BlackElo “2230”]
[PlyCount “75”]
[EventDate “2015.02.08”]
[SourceDate “2011.10.09”]

1. e4 e5 2. Nf3 Nc6 3. Nc3 Nf6 4. d4 exd4 5. Nxd4 Bb4 6. Nxc6 bxc6 7. Bd3 d5 8.
exd5 O-O 9. O-O cxd5 10. h3 h6 11. Bf4 Bb7 12. Qf3 Rb8 13. Rfd1 Bxc3 14. bxc3
d4 15. Qg3 Nh5 16. Qg4 Qd5 17. Bf1 Nf6 18. Qh4 Qf5 19. Bxc7 Rbc8 20. Bd6 Rfe8
21. Qxd4 Ne4 22. c4 Re6 23. Bg3 Ng5 24. Qxa7 Be4 25. Bd3 Rg6 26. Qe3 Re6 27.
Qf4 Qa5 28. h4 Bxg2 29. Kxg2 Qa8+ 30. Kh2 Nf3+ 31. Kh3 g5 32. Qf5 gxh4 33. Bxh4
Rg6 34. Qd5 Qa3 35. Qxf3 Rxc4 36. Bg3 Rcg4 37. Kg2 h5 38. Bxg6 1-0
[/pgn]
[pgn]
[Event “CRELEL – Rochade”]
[Site “?”]
[Date “2015.02.08”]
[Round “8.5”]
[White “De Gueldre, Philippe”]
[Black “Sonntag, Hans-Hubert”]
[Result “1/2-1/2”]
[ECO “C54”]
[WhiteElo “2145”]
[BlackElo “2372”]
[PlyCount “30”]
[EventDate “2015.02.08”]
[SourceDate “2011.10.09”]

1. e4 e5 2. Nf3 Nc6 3. Bc4 Bc5 4. c3 Nf6 5. d4 exd4 6. cxd4 Bb4+ 7. Bd2 Bxd2+
8. Nbxd2 d5 9. exd5 Nxd5 10. Qb3 Na5 11. Qa4+ Nc6 12. Qb3 Nce7 13. O-O O-O 14.
Rfe1 c6 15. Ne4 Qb6 1/2-1/2
[/pgn]
[pgn]
[Event “Rochade – CRELEL “]
[Site “?”]
[Date “2015.02.08”]
[Round “8.6”]
[White “Coenen, Michael”]
[Black “Marville, Grégory”]
[Result “1-0”]
[ECO “B01”]
[WhiteElo “2309”]
[BlackElo “2135”]
[PlyCount “67”]
[EventDate “2015.02.08”]
[SourceDate “2011.10.09”]

1. e4 d5 2. exd5 Qxd5 3. Nc3 Qa5 4. Nf3 Nf6 5. h3 Nc6 6. Bb5 Bd7 7. O-O a6 8.
Bc4 g5 9. d4 Qb4 10. Bb3 h6 11. Ne5 Rh7 12. Be3 Rd8 13. a3 Qa5 14. Bxf7+ Rxf7
15. b4 Nxb4 16. axb4 Qxb4 17. Nxf7 Kxf7 18. Qd3 Bc6 19. f4 g4 20. Bf2 gxh3 21.
Qxh3 Bg7 22. Rad1 Bd7 23. Qd3 Bc6 24. Rfe1 Qd6 25. Re5 Rg8 26. Qc4+ Kf8 27. d5
Nxd5 28. Rexd5 Bxc3 29. Rf5+ Bf6 30. Rxd6 Rxg2+ 31. Kf1 cxd6 32. Bh4 Rg6 33.
Bxf6 exf6 34. Qe6 1-0
[/pgn]
[pgn]
[Event “Rochade – CRELEL “]
[Site “?”]
[Date “2015.02.08”]
[Round “8.8”]
[White “Huesmann, Thomas”]
[Black “Pirard, Grégory”]
[Result “1-0”]
[ECO “B13”]
[WhiteElo “2196”]
[BlackElo “2100”]
[PlyCount “77”]
[EventDate “2015.02.08”]
[SourceDate “2011.10.09”]

1. e4 c6 2. d4 d5 3. exd5 cxd5 4. Bd3 Nf6 (4… Nc6 5. c3 Nf6 6. Bf4 Bg4 7. Qb3
Qd7 8. Nd2 e6 9. Ngf3) 5. c3 e6 6. Nf3 Nc6 7. O-O Be7 8. Re1 O-O 9. Bf4 b6 10.
Nbd2 a5 11. Ne5 Bb7 12. Qf3 g6 13. Qh3 Nxe5 14. Bxe5 Bd6 15. Re3 (15. Nf3 Bxe5
16. dxe5 Nd7 17. Qh6 $16) 15… Bxe5 16. Rxe5 Ba6 17. Bc2 Bc8 18. Nf3 b5 19. a3
Bd7 20. Qh4 Kg7 21. Re3 Ne8 22. Qg3 f6 23. Ne1 Qc7 24. Qh4 f5 (24… Nd6 25.
Rh3 Rh8 26. Qh6+ Kf7 27. Nd3 $16) 25. Nd3 Nf6 26. f3 Rae8 27. Rae1 Re7 28. R1e2
Rfe8 29. Re5 Qd6 30. Qg5 h6 31. Qg3 Nh5 32. Qe1 Kf6 33. g4 Ng7 34. Qh4+ Kf7 35.
Qxh6 Rg8 36. Nf4 Ree8 37. Qxg6+ Ke7 38. Qg5+ Kf7 39. Kh1 1-0
[/pgn]
[pgn]
[Event “CRELEL – Rochade”]
[Site “?”]
[Date “2015.02.08”]
[Round “8.7”]
[White “Didderen, Gaetan”]
[Black “Meessen, Rudolf”]
[Result “1-0”]
[ECO “B03”]
[WhiteElo “2103”]
[BlackElo “2270”]
[PlyCount “207”]
[EventDate “2015.02.08”]
[SourceDate “2011.10.09”]

1. e4 Nf6 2. e5 Nd5 3. d4 d6 4. Nf3 Nc6 5. exd6 (5. c4 Nb6 6. e6 fxe6 7. Nc3 g6
(7… e5 8. d5 Nd4 9. Nxd4 exd4 10. Qxd4 e5 11. dxe6 Bxe6 12. Be3) 8. h4) 5…
exd6 6. c4 Nb6 7. Nc3 Bg4 8. Be3 Be7 9. b3 O-O 10. Be2 Bf6 11. h3 Bh5 12. Qd2 (
12. O-O d5 13. c5 Nc8 14. Ne1 Bxe2 15. Nxe2 N8e7 16. g4 g6 17. f4 Qd7 18. Ng3
Bh4 19. Qf3 f5 20. g5 Nd8 21. Nd3 Bxg3 22. Qxg3 Nec6 23. Rad1 Ne6 24. Rfe1 Rfe8
25. Bf2 Ng7 26. Ne5 Nxe5 27. dxe5 Ne6 28. Qf3 Rad8 29. Re2 Qc6 30. Kg2 Rd7 31.
Rc2 Kf7 32. h4 h6 33. gxh6 Rh8 34. Rcd2 Rxh6 35. Kg3 Ng7 36. e6+ Qxe6 37. Rxd5
Nh5+ 38. Kh2 Rxd5 39. Qxd5 Qxd5 40. Rxd5 Nf6 41. Rd8 Ke6 42. Kh3 Nh5 43. c6
bxc6 44. Bxa7 Nxf4+ 45. Kg3 Ne2+ 46. Kf3 Nc3 47. Bf2 Ne4 48. a4 Ke7 49. Rg8 g5
50. a5 c5 51. hxg5 Rh3+ 52. Kf4 Rxb3 53. Bh4 Kf7 54. Rc8 Rh3 55. a6 Rxh4+ 56.
Ke5 Nd6 57. Rxc7+ Kg6 58. Kxd6 Ra4 59. a7 f4 60. Kxc5 {1/2-1/2 (60) Nedev,T
(2475)-Pancevski,F (2399) Skopje 2011}) 12… d5 13. c5 Nc8 14. O-O (14. g4 Bg6
15. g5 (15. h4 Nb4 (15… h5 16. O-O-O $16) 16. Rc1 $16) 15… Be7 16. Nh4 Bxc5
17. Nxg6 hxg6 18. dxc5 d4 19. O-O-O dxe3 20. Qxe3 Qe8 21. Nd5 Qxe3+ 22. fxe3
$16) 14… Bg6 15. Nh2 Re8 16. Ng4 $16 Bh4 17. Bf3 (17. Bf4) 17… h5 18. Nh2 (
18. Ne5 Nxe5 19. dxe5 Rxe5 20. Bf4 Rf5 21. Nxd5) 18… N8e7 19. Qd1 Bf6 20. g4
hxg4 21. hxg4 Bh4 22. Bg2 Qd7 23. Qf3 Be4 24. Qh3 (24. Nxe4 dxe4 25. Qxe4 Ng6
26. Qd3 Nge5 27. Qd1 {je n’ai pas vu ce coup qui garde le pion g4 et l’avantage
}) 24… Ng6 25. Nxe4 $2 (25. Nf3 $14) 25… dxe4 26. g5 $2 Qxh3 27. Bxh3 Rad8
$17 28. Rad1 Rd5 29. Bg2 Bxg5 30. Rfe1 Bxe3 31. fxe3 Nh4 $19 32. Bh3 Rg5+ 33.
Kf2 Nb4 34. Rg1 Rxg1 35. Rxg1 f5 36. a3 Nd5 37. Rg5 (37. Kg3 g5 38. Kf2 Kg7 39.
Rxg5+ $15) 37… Rf8 $2 (37… g6 $1 $17) 38. Rh5 (38. Kg3 $1 $11) 38… Nf3 (
38… Nf6 $1 39. Rxh4 g5 40. Rh6 Kg7 41. Rxf6 Kxf6 $15) 39. Nxf3 $16 g6 40. Rg5
exf3 41. Rxg6+ Kh7 (41… Kf7 42. Rg5 Ne7 43. Rg3 Kf6 44. Rxf3 $16 Kg5 45. Bg2
c6 46. Rh3 Kg6 47. Bf3 a6 48. b4 $18) 42. Rg5 (42. Re6 $1 $18 {la faiblesse en
é3 est couverte et la Tour est active} c6 (42… Rf7 43. c6) 43. Bf1 Rf7 44.
Bc4) 42… Ne7 43. Kxf3 (43. Rg3 Kh6 44. Rxf3 Kg5 45. Bg2) 43… Kh6 44. Rg1
Nd5 45. b4 c6 46. Kf2 a6 47. Bg2 Nf6 48. Bf3 Ng4+ 49. Ke2 $18 Kg5 50. e4 {ne
gâche rien, mais il y avait d’autres possibilités non-envisagées durant la
partie} (50. d5 cxd5 51. Bxd5 Re8 52. Bxb7 Rxe3+ 53. Kd2 $18) (50. a4 {est
certainement le plus simple: on active encore davantage le Fou} Re8 51. Kd2 Kh4
52. b5 axb5 53. axb5 Nxe3 54. bxc6 bxc6 55. Bxc6 $18) 50… Re8 51. Kd3 Kf4 52.
Bxg4 fxg4 53. d5 $2 (53. Rf1+ {était le meilleur coup} Kg3 54. Rf7 Rh8 (54…
Rg8 55. d5 Kh3 56. Rh7+ Kg2 57. d6 Kf2 (57… g3 58. Ke2) 58. d7 g3 59. Rf7+
Ke1 60. Rg7 $18) 55. Rxb7 Kh2 56. d5 g3 57. Rg7 g2 58. d6 Rh3+ 59. Kc4 Rg3 60.
Rxg3 Kxg3 61. d7 g1=Q 62. d8=Q $18) 53… g3 (53… cxd5 54. exd5 g3 55. d6
Re3+ 56. Kd2 Re8 (56… Re5 57. Rf1+ Kg4 58. Kc3 g2 59. Rg1 Kg3 60. Kd4 Re2 61.
Kd5 Kf2 62. Rxg2+ Kxg2 63. d7 Rd2+ 64. Ke6 Kf3 65. Ke7 Re2+ 66. Kd6 $18) 57.
Kc3 Kf3 58. Kd4 Kf2 59. Rd1 g2 60. Kd5 Re1 61. Rxe1 Kxe1 62. d7 g1=Q 63. d8=Q
$16) 54. Rf1+ {J’ai longuement hésité entre ce coup et 54.d6. Mon choix ne
donne que la nulle} (54. d6 $1 Kf3 55. Rf1+ Kg2 56. d7 Rd8 57. Rf7 Kh2 58. Rh7+
Kg1 59. Ke2 $18) 54… Kg4 55. Rf7 cxd5 56. exd5 g2 57. Rg7+ Kf3 58. d6 Re3+
59. Kd2 Re2+ 60. Kd1 Re4 61. Kc2 Rg4 $4 (61… Rd4 62. Kc3 Rd1 63. Kc4 Kf2 (
63… g1=Q $2 64. Rxg1 Rxg1 65. Kd5 $18) 64. Rf7+ Ke2 65. Rg7 g1=Q 66. Rxg1
Rxg1 67. Kd5 Kd3 68. d7 Rd1 69. Kd6 Kc4+ 70. Kc7 Rd2 71. d8=Q Rxd8 72. Kxd8 a5
73. bxa5 Kxc5 74. Kc7 Kb5 75. Kxb7 Kxa5 $11) 62. Rxg4 Kxg4 63. d7 g1=Q 64. d8=Q
$18 Qf2+ 65. Kc3 Qe1+ 66. Qd2 Qa1+ 67. Kb3 Qb1+ 68. Kc4 Qf1+ 69. Kd4 Qf6+ 70.
Kc4 Qe6+ 71. Qd5 Qe2+ 72. Kc3 Qe3+ 73. Qd3 Qc1+ 74. Kd4 Qg1+ 75. Kd5 Kg5 76.
Qd4 Qg2+ 77. Kd6 Qc6+ 78. Ke5 Qf6+ 79. Kd5 Qc6+ 80. Kc4 b5+ 81. Kd3 Kf5 82.
Qf2+ Ke5 83. Qg3+ Kf5 84. Qf2+ Ke5 85. Qe3+ Kf5 86. Qh3+ Kf4 87. Qh4+ Ke5 88.
Qg5+ Ke6 89. Qg6+ Kd7 90. Qxc6+ Kxc6 91. Ke4 a5 92. Ke5 a4 93. Ke6 Kc7 94. Kd5
Kb7 95. Kd6 Kc8 96. Kc6 Kb8 97. Kd7 Kb7 98. c6+ Kb6 99. c7 Ka7 100. c8=Q Kb6
101. Qc6+ Ka7 102. Qxb5 Ka8 103. Kc7 Ka7 104. Qb7# 1-0
[/pgn]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *